C'est salé·Les bonnes adresses de Joséphine

Le Poulet de Bresse rôti

Nous nous retrouvons cette fois-ci pour parler Poulet rôti 

Car l’heure est grave. L’automne est arrivé, et même si nous avons des températures encore estivales, la saison du poulet rôti du dimanche est bientôt là.

Et oui, chez Joséphine, le poulet rôti, c’est un plat de dimanche midi. On le mange avec des haricots verts, des pommes de terre, ou encore avec une bonne purée maison. Puis on mange le reste froid le soir, après une bonne soupe ! C’est un peu sa madeleine de Proust en somme.

img_1557

 


 

D’abord, la bête ! Quel poulet choisir ?

Tout d’abord, pour un bon poulet rôti, il vous faut un bon produit brut. Bien entendu, en tant que bourguignonne et bressane, Joséphine ne peut que vous conseiller de prendre un Poulet de Bresse AOP, ou en tous cas un poulet fermier. Le goût s’en ressentira mais aussi la qualité du produit, et là on parle aussi santé. Les poulets de batterie sont évidemment moins chers, mais ils sont mauvais d’un point de vue nutritionnel. Le but de l’élevage en batterie est de produire en quantité. Ainsi, les poulets ne vivent en général que 40 jours, et sont gavés de graisse afin de leur faire prendre du poids.

A défaut d’un Poulet de Bresse AOP, vous pouvez opter évidemment pour un Poulet Fermier Label Rouge ou Label Bio.

Evidemment, on ne peut pas toujours se permettre de choisir un Poulet fermier ou un Poulet de Bresse AOP, les finances n’aidant pas toujours… Mais ne vaut-il pas mieux en manger moins souvent, mais en manger du bon ? Du bien élevé ? Cela va se ressentir sur le goût, sur la texture de la chair, sur la graisse qu’il rendra lors de la cuisson, et encore une fois, d’un point de vue qualité nutritionnelle ! Joséphine ne vous donne pas de leçon ici,  chacun est libre de faire comme il l’entend…elle vous donne simplement son point de vue, et elle partage son envie de consommer mieux 🙂

Si vous voulez en savoir plus sur le Poulet de Bresse AOP, Joséphine vous suggère de lire cet article qu’elle a réalisé il y a quelques temps, dans lequel elle vous parle avec amour de ce si beau produit. 

Enfin, le plat. Dans quoi doit-on faire cuire notre poulet ?

Et bien, le mieux pour cuire un Poulet de Bresse ou un Poulet Fermier est de choisir une cocotte en fonte, avec un fond épais ! Il en existe maintenant qui sont plus légères, mais tout aussi résistantes à la chaleur et en plus très jolies ! Ca peut faire une idée cadeau pour Noël 😉

Vous pouvez aussi opter pour un gros plat style plat à gratins, plat à lasagnes.

Maintenant, passons à la recette.


Pour réaliser la recette du Poulet Rôti Parfait, il vous faut :

  • un Poulet de Bresse AOP, ou un Poulet Fermier
  • de la fleur de sel ou du gros sel
  • des gousses d’ail, selon votre convenance…pour Joséphine c’est au moins six 😀 
  • si vous voulez, du beurre – mais Joséphine n’en met pas

Sortez votre poulet du frigo au moins une heure avant de le cuire. Le laisser à température ambiante puis, le placer dans un plat allant au four.

Si vous choisissez un Poulet de Bresse AOP, vous verrez qu’il contient à l’intérieur, le cou, le foie et les gésiers. Vous pouvez les placer dans le plat, autour de votre poulet. Ils vont cuire avec le jus du poulet et vous verrez qu’ils vont confire, c’est délicieux !

img_1536

Couper la ficelle qui est autour du poulet et enlever les étiquettes…en effet, ce n’est pas très bon 😉

Saler la peau de votre poulet avec de la fleur de sel ou du gros sel, il faut essayer de bien répartir le sel tout partout sur la peau. Mettez-en également un peu à l’intérieur. Ne prenez pas de sel fin, on choisit justement de la fleur de sel ou ou du gros sel pour faire croustiller la peau.

Prendre vos gousses d’ail, ne pas enlever la peau et les déposer simplement au fond de votre plat.

Normalement, pas besoin d’ajouter de beurre pour un Poulet de Bresse. Il rendra naturellement du gras à la cuisson et cela suffira pour qu’il soit moelleux. Mais si jamais vous être un peu gourmand et que vous voulez quand-même en ajouter, découpez 50 grammes de beurre en petits dés. Le disposer sur la peau du poulet, ainsi qu’à l’intérieur.

img_1538

img_1542

Faites préchauffer votre four à 210 degrés et enfournez une fois que le four est bien chaud

Comptez 45 minutes de cuisson par kilo

Faites donc bien attention au poids de votre poulet avant de l’enfourner !

Régulièrement, sortir votre poulet du four pour l’arroser du jus qu’il rendra lors de la cuisson. N’hésitez pas à le faire cinq-six fois tout au long de la cuisson, cela va lui permettre de prendre du goût et d’être bien moelleux.

Une fois le temps de cuisson passé, sortir votre poulet. Attendre une petite dizaine de minutes avant de le découper puis de le déguster.

>> Si vous voulez une petite vidéo explicative pour savoir comment découper votre poulet rôti, c’est par ici.

img_1551

img_1557

img_1564

Les gésiers sont devenus bien confits …. c’est délicieux 🙂

img_1568

La peau est bien croustillante ! 

C’est un régal ! 


 

Vous avez certainement constaté que Joséphine a utilisé un plat un peu insolite pour cuire son poulet. Elle a eu la chance de pouvoir tester un « cuit-poulet » de la marque Malle W Trousseau .

En plus d’être un bel objet, le cuit-poulet est très simple d’utilisation. Il vous suffit de placer le poulet sur le pic puis de l’enfoncer. La cuisson avec ce plat s’apparente un peu à une cuisson à la broche. Le jus du poulet va doucement couler le long de la chair et de la peau du poulet, puis va retomber au fond du plat. Cela est donc pratique pour récupérer le jus et arroser le poulet, mais c’est aussi un délicieux moyen de faire cuire des légumes, qui vont du coup doucement confire. Vous pouvez par exemple placer des pommes de terre coupées en dés. Ajoutez un peu de sel et de poivre et laissez faire. Le jus va tomber sur les pommes de terre, il faudra de temps en temps mélanger les pommes de terre pour que la cuisson soit bien homogène mais c’est tout ! 🙂

Joséphine l’a testé avec des gousses d’ail et les gésiers du poulet qu’elle avait placés au fond du plat. Verdict : bien confits, tendres, très bon ! 

img_1569

Le cuit-poulet est fabriqué en France. Il est constitué de grès et d’émail. Le grès permet une cuisson douce, la chaleur est emmagasinée puis répartie de manière uniforme. Ce matériau empêche les graisses de brûler et ainsi de devenir nocives à la cuisson.

Le plat passe au lave-vaisselle, mais Joséphine a tout de même préféré le laver à la main.

Petit bémol : avant d’enfourner votre poulet, il faut mettre la grille du four vraiment tout en bas. Sinon, votre poulet va frôler le dessus de votre four et cela risque de brûler un peu la chair du poulet. C’est ce qui s’est passé ici, mais cela n’a rien changé au goût finalement, en plus, Joséphine avait réparé son erreur en cours de route 🙂

>> Si cela vous intéresse, voici ici la liste des points de vente du cuit-poulet de la marque Malle W. Trousseau 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s