C'est salé·Les repas de fêtes

Poulet de Bresse à la cancoillotte

C’est vendredi ! C’est enfin le week-end !

Et pour fêter ça dignement, Joséphine vous présente une recette familiale et délicieuse:  celle du poulet de Bresse à la cancoillotte. Joséphine est plutôt fière de vous présenter cette recette. En effet, c’est un mélange de ses origines natales (Jura) et de la région dans laquelle elle a vécut toute son enfance et adolescence (la Bresse, en Bourgogne).

IMG_2926

Cela lui permet notamment de vous parler de la Volaille de Bresse, grande fierté des bressans depuis fort bien longtemps.

Connaissez-vous le poulet de Bresse ?

La Volaille de Bresse possède une AOC (depuis 1957) ainsi qu’une AOP, qui la distingue au niveau européen. C’est d’ailleurs la seule volaille au monde à en posséder une… ET OUAAAIS  BIM ! 🙂

Si la Volaille de Bresse a une telle renommée et un goût incomparable, c’est sans nul doute le résultat de ses conditions d’élevage et d’alimentation. Premièrement, elle doit avoir de la place pour gambader librement dans les prés. Chaque volaille dispose de 10m carrés de prairie bien verte dans lequel elle peut se promener librement. Ensuite, elle a la chance de pouvoir dormir dans un poulailler bien spacieux (12 volaille pour 12m carrés au maximum).

Elle bénéficie également d’une alimentation riche et équilibré ! Elle est nourrie avec des céréales (blé, maïs) sans OGM naturellement mais aussi avec des produits laitiers. Ces conditions d’élevage et cette alimentation contribuent à donner à la chair de la Volaille de Bresse un goût et une tendreté incomparables.

Bref, si vous avez l’opportunité de pouvoir goûter, foncez sans hésiter.

Si jamais vous ne trouvez pas de poulet de Bresse, vous pouvez utiliser un poulet fermier pour réaliser cette recette. Pas de poulet qui n’a jamais vu la lueur du jour et qui a été élevé dans une cage NON !

Passons à la recette, pour quatre adultes vous aurez besoin :

  • un poulet de Bresse ou un poulet fermier (il faut entre 1,kg et 1,6kg) – vous pouvez le faire découper par votre boucher
  • 250 grammes de cancoillotte nature 
  • 40 cl de crème fraîche de Bresse (à défaut, une autre crème fraîche de qualité) 
  • un oignon
  • deux échalotes 
  • du beurre
  • 2 cuillères à soupe de farine
  • sel et poivre
  • une bouteille de vin du Jura  (si vous aimez, sinon prenez un blanc sec) 
  • des morilles séchées ou un mélange de champignons séchés

A noter : il vous faut une grande marmite, pour pouvoir bien tout mélanger.

poulet au vin jaune

Premièrement, faire tremper les champignons pour les ré-hydrater. Une fois réhydraté, les rincer trois ou quatre fois.

Faire fondre du beurre dans une grande marmite puis ajouter l’oignon et les échalotes finement hachés. Les faire cuire quelques minutes.

Ajouter le poulet découpé en morceaux et le faire colorer quelques minutes (15-20 minutes environ, il faut que la peau du poulet prenne une couleur dorée et que la chair commence de cuire un peu). Saler et poivrer.

Ensuite, verser sur le poulet un premier verre de vin et attendre qu’il s’évapore.

Retirer les morceaux de poulet de la marmite et les laisser dans un coin (ils ne sont pas punis hein, il faut juste les laisser tranquilou pendant que l’on s’occupe de la sauce).

Pendant ce temps, dans la mammite, ajouter la farine. Bien mélanger avec un fouet et ajouter un deuxième verre de vin. Mélanger de nouveau.

Ensuite, ajouter la crème fraîche, la cancoillotte, ainsi qu’un troisième verre de vin. Mélanger un peu avec une cuillère en bois histoire de d’homogénéiser le tout. Couvrir, laisser cuire une dizaine de minutes à feu doux. A la fin, ajouter les champignons puis remettre les morceaux de poulet dans la marmite ! Couvrir et laisser cuire à feu doux/moyen pendant au minimum 45 minutes.

IMG_2901

Vous pouvez laisser cuire le poulet pendant une heure, c’est ce que Joséphine a fait. Si votre poulet est de bonne qualité, il aura une bonne tenue et ne se défera pas.

Laissez bien le couvercle fermé pour que le poulet cuisine « à l’étuvé » et n’hésitez pas à vérifier la cuisson du poulet en faisant une petite entaille dans la chair. S’il n’est pas assez cuit, prolongez la cuisson par tranche de 15 minutes.

IMG_2920-1

N’oubliez pas non plus de goûter la sauce pour la rectifier ! Joséphine a ajouté du sel quatre fois au fur et à mesure de la recette, donc c’est vraiment important de goûter lorsque l’on cuisine !

IMG_2927-1

UN DÉLICE 

à déguster idéalement avec du riz ou des pâtes fraîches !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s